On aime Gisele Intimates… Et, vous ?!?

HOME, MON UNIVERS

 

Gisele Intimates… On aime !!!

Marque de lingerie très en vogue du top Gisèle Bündchen, le top brésilien.

Une collection aussi solaire que sa créatrice… Une gamme de sous-vêtements très féminine, glamour, sexy et raffinée.

Quelle meilleure ambassadrice pour incarner l’image de sa propre collection qu’elle-même… Un vrai délice…

Pour voir la vidéo… c’est par ici !

Enjoy…!!!

Pensez-y !!! Le Bonheur à Vie… C’est par ici !!!

HOME, MON UNIVERS

Pour s’emparer du Bonheur à vie…

Certaines disent que la coutume nous vient de l’Angleterre de la fin du 19e siècle et d’autres d’une tradition americaine… Mais bon !!! peu importe, à partir du moment où l’on s’empare du Bonheur.

La mariée doit porter, le jour de ses noces, quatre objets, signes de bon augure…

un objet ancien (un bijou appartenant à la famille ou la robe d’une aïeule), un objet neufun objet emprunté (comme un accessoire assorti à la robe ou un bijou), un objet bleu (un vêtement, un galon sur la robe ou une jarretière à ruban de cette couleur)

« Something old, something new, something borrowed, something blue» 

Quelques idées par ici : 

Un peu d’histoire !!! Le Mariage en blanc…avec Leo Sicairo

HOME, MON UNIVERS

Dès l’Empire romain, la future épousée est vêtue d’une robe blanche et parée d’une couronne de fleurs d’oranger.

A la même époque, autour de la mer Rouge, les jeunes mariées ornaient leur chevelure d’un ruban bleu, signe de pureté et de fidélité.

Plus tard, au Moyen Age, l’usage voulait que l’on porte sa plus belle robe, le blanc n’apparaissant qu’en simple ourlet.

Ainsi, dans les campagnes, le rouge est à l’honneur. Cette couleur était plus facile à travailler par les teinturiers. Elle prédomine toujours en Asie, symbole de bonheur.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, sous l’impulsion de l’Eglise, les femmes pratiquantes affirment leur virginité avec des tons plus clairs. Peut-être doit-on aussi ce retour à la reine Victoria (1819-1901), toute de blanc vêtue lors de son mariage en 1840 avec le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha.

Le mariage était un passage de l’état d’enfant à celui d’adulte… Et, la blancheur de la robe de mariée symbolisait le fait que rien n’avait encore été accompli et que tout restait à faire… Au fil du temps, la robe suivra la mode du jour, devenant beige, ivoire ou simplement blanche.